La drôle de surprise offerte à Emmanuel Macron par des « Gilets jaunes » à Menton

« Happy birthday to you ! Manu à bientôt ! On ne lâche rien » Une demie-douzaine de « gilets jaunes » s’est rassemblée, ce vendredi après-midi, à la frontière franco-italienne à Menton, en ce jour d’anniversaire du président de la République.

Une manière de se faire entendre du chef de l’État, et de faire porter les revendications du mouvement.« EST-CE QU’IL FAUT EN ARRIVER À NEUF MORTS POUR SE FAIRE COMPRENDRE? »

Et le choix de la frontière, point central de la crise des réfugiés, était très symbolique: « Qu’ils aient un logement, de l’argent pourquoi pas. Mais il faudrait aussi penser aux onze millions de Français qui sont dans la précarité. Pour nous, c’est révoltant », lance Patrick, l’organisateur de ce rassemblement à la frontière.

Ils ont aussi respecté une minute de silence en mémoire du « gilet jaune » tué dans le Lot-et-Garonne ce jeudi matin.

« Est-ce qu’il faut en arriver à neuf morts pour se faire comprendre?, lâche encore Patrick. On a obtenu neuf points (NDLR : sur la liste de revendications des « gilets jaunes » mais on ne lâche rien ».

Il attend beaucoup de la grande concertation qui devrait se dérouler dès la mi-janvier: « Maintenant, il faut monter d’un cran et être dans le dialogue ».

Le rassemblement de ce vendredi se voulait « symbolique et pacifique ». Mais d’autres actions sont prévues, ce samedi aux différentes frontières françaises, par différents groupes de « gilets jaunes ».

« Ce sera une autre musique », assure Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *